Sélectionner une page

Roi de Navarre

Description Historique

Né en 1553, Henri de Navarre, prince de sang protestant, a 19 ans quand, en août 1572, il est marié à Marguerite de Valois, soeur du roi. Isolé au Louvre pendant le massacre, il est épargné mais doit se convertir au catholicisme. En 1576, il renoue avec le protestantisme et prend la tête des armées protestantes. Après la mort d’Henri III, dernier des Valois, il est l’héritier le plus direct du trône de France, auquel il accède en se reconvertissant au catholicisme. Sacré en 1594, il règne sous le nom d’Henri IV, premier roi de la dynastie Bourbon, et signe l’Edit de Nantes en 1598, mettant fin aux guerres entre Catholiques et Protestants. Chénier souligne l’écart entre le rôle réduit qu’il joue au moment de la Saint-Barthélemy et son importance dans la suite de l’histoire de France : “L’âge de ce prince et la nature du sujet ne me permettaient pas de donner, dans cette tragédie, un rôle très important” (Chénier, “Discours préliminaire”). En le mettant en scène, Chénier tend un miroir positif à Louis XVI, qui est son descendant direct. C’est pour cette raison que l’acteur Saint-Fal préfère interpréter le personnage d’Henri de Navarre, roi bien-aimé des Français, plutôt que Charles IX, roi meurtrier de son peuple.

Point de vue de Chénier

“La candeur, la confiance et la bonté, sont les qualités qui distinguent le jeune roi de Navarre, depuis notre grand Henri IV. L’âge de ce prince et la nature du sujet ne me permettaient pas de lui donner, dans cette tragédie, un rôle très important. Mais, il est respecté même par ses ennemis ; il est annoncé comme devant être quelque jour un grand homme ; et le chancelier de L’Hôpital, en quittant une cour perfide, présage le bonheur des Français, s’il parvient à régner sur eux. Le roi de Navarre devance le cri de la Nation entière, dans son imprécation contre Charles IX. On ne pouvait mettre dans une bouche plus pure l’indignation que mérite un crime inouï.” (Chénier, Charles IX, “Discours préliminaire”)

Profil émotionnel

Le personnage dans la pièce

Quel est son objectif ?

Henri de Navarre a pour objectif d’éviter le massacre des siens, les protestants. À l’opposé de Charles IX, il incarne le modèle de royauté défendu par Chénier, proche du peuple, détestant la cour et ses vices.

Atteint-il son objectif ?

Henri de Navarre échoue à empêcher le massacre des protestants, qu’il avait pourtant pressenti. Dans la scène 3 de l’acte V, s’opposant à Médicis, il prédit à Charles IX une fin misérable et annonce son règne à venir.